Responsable de la catégorie U15 à la TA Rennes et depuis 10 ans à la préformation, Julien Poinot (diplômé B.E.F) a lancé sa saison avec GOALTIME afin d’accompagner le développement de ses joueurs. Présentation.

A la TA Rennes, quelles sont les priorités d’un éducateur sur la préformation ?

En tant qu’éducateur, ma priorité est de faire en sorte que chaque joueur de la catégorie, peu importe ses qualités, vienne jouer au football avec le sourire et le plaisir de pratiquer avec les copains.

À partir de là, c’est à nous éducateurs de déterminer les règles de vie (basées sur la solidarité et l’entraide) avec en ligne de mire la volonté de faire progresser les jeunes.

Le projet du club est d’emmener un maximum de jeunes joueurs issus de l’école de foot jusqu’à l’équipe fanion qui évolue aujourd’hui en CFA2…

Sur la catégorie U15 dont tu es responsable, quelle approche est privilégiée ?

Les objectifs sont uniquement liés au jeu. La recherche du résultat inhibe souvent la performance et celui-ci est (souvent) la conséquence de ce que l’on produit…. donc autant ne pas trop se focaliser sur lui avec de jeunes joueurs.

L’assimilation des principes de jeu du football à 11 est une priorité étant donné les difficultés que peuvent rencontrer certains joueurs lors de la transition entre les catégories U13/U15 (différences morphologiques importantes, dimension du terrain).

En terme de contenu, nous avons la volonté d’avoir la possession ce qui nécessite de développer l’intelligence du joueur pour lui permettre d’évoluer dans ses déplacements, le jeu sans ballon et évidemment continuer à développer ses qualités techniques/sa relation avec le ballon.

Quels indicateurs utilises-tu pour suivre le développement de tes joueurs et l’évolution de ton équipe ?

Nous nous fixons des objectifs collectifs précis en termes de jeu durant les rencontres du samedi en lien avec les séances de la semaine. Aussi, nous filmons les rencontres lorsque c’est possible pour revoir et analyser différentes séquences avec les garçons.

Par ailleurs, chaque garçon a des objectifs individuels que nous avons déterminé ensemble lors d’un entretien, en fonction de ses aptitudes, de son poste préférentiel et de ce que l’on peut être en mesure d’attendre de lui….

Sur la partie athlétique, les garçons effectuent différents tests 3 à 4  fois par saison afin que nous puissions avoir une idée de leur évolution.

Cette saison, nous avons également mis en place un formulaire de retour de match où il est demandé aux garçons de nous retranscrire quelles étaient les consignes données par l’éducateur, l’organisation de jeu adverse, etc… Ce qui nous permet la semaine suivante d’échanger plus facilement.

Tu utilises GOALTIME depuis le début de saison pour accompagner le développement de tes joueurs. Comment cela prend forme dans ton quotidien ?

En amont des matchs, je me sers souvent des circuits préférentiels de passes des rencontres précédentes. C’est très visuel et parlant pour un jeune joueur de 13, 14 ou 15 ans qui n’a souvent que très peu de recul sur sa performance de manière générale et dans l’utilisation qu’il peut faire du ballon.

Circuits préférentiels individuels

La fiche individuelle est l’élément le plus attendu par chacun des joueurs. Ils sont très curieux de  savoir combien de ballons ils ont touchés, la distance parcourue, le nombre de sprints effectués et voir les garçons avec lesquels ils ont le plus joué.

Goaltime profil joueur

En tant qu’éducateur ces données sont particulièrement intéressantes pour compléter l’analyse du match faite par le joueur.

On se rend parfois compte que les relations entre certains joueurs ou certains postes n’existent pas ou sont très minimes. C’est donc intéressant de prendre le temps de l’analyser avec les joueurs concernés et de faire en sorte que cela évolue.

De même mon analyse, à l’oeil, de l’activité d’un joueur peut parfois être différente des données collectées (distance parcourue, nombre de sprints). Cela permet d’ajuster notre point de vue sur la prestation du garçon.
   

 

Posté par Alilou Issa

(Re)découvre le football avec des lunettes 3D